Accueil Actualités Allyson Felix crée un Fond de Subvention Destiné aux athlètes-mères

Allyson Felix crée un Fond de Subvention Destiné aux athlètes-mères

par Jerry Louis-Jeune
Allyson Felix crée un Fond de Subvention Destiné aux athlètes-mères

La sextuple championne olympique Allyson Felix et son sponsor, créent un nouveau fond de subvention d’une valeur de 200,000 USD pour les athlètes-mères.

Ce fond est ouvert à toutes les athlètes féminines qui sont aussi mères de famille et qui ont besoin de soutien.

C’est une excellente opportunité pour toute mère athlète. Ce fond est destiné à les aider avec leurs problèmes quotidiens tels que la garde de leurs enfants et d’autres besoins parentaux.

Lire aussi: Allyson Felix Lance Sa nouvelle Marque de Chaussure après Avoir Rejeté Nike

Après avoir lancé sa propre marque de chaussure, la PDG et médaillée d’or olympique Allyson Felix crée une subvention pour les athlètes mères

Certaines femmes diront qu’être mère et athlète de haut niveau est un combat, notamment à cause des obstacles auxquels elles sont confrontées, comme les problèmes d’organisation et la fatigue mentale. Mais cela pose aussi des problèmes financiers: nourrices, frais supplémentaires pour être accompagnées par leurs enfants, équipements… Les dépenses s’additionnent vite et peuvent devenir un frein à la carrière de certaines. 

Allyson Felix, 35 ans, sextuple championne olympique (au 200 mètres en 2012, au 4 x 400 mètres en 2008, 2012 et 2016 et au 4 x 100 mètres en 2012 et 2016) et mère, est confrontée à ce défi quotidiennement et elle veut lutter contre lui. La championne olympique, qui a donné naissance à sa fille Camryn en novembre 2018, a lancé un programme de soutien aux mères-athlètes

« Les athlètes-mères ne doivent pas avoir à choisir »

Comme l’explique la volleyeuse et mère de trois enfants Kerri Walsh Jennings, 42 ans, au « Washington Post », à ses débuts, mener de front une carrière de sportive de haut niveau et une vie de famille paraissait impossible : « Soit vous renonciez à avoir des enfants, soit vous attendiez la fin de votre carrière sportive, explique-t-elle. Quand j’ai commencé, la plupart des femmes attendaient ». Aujourd’hui, les femmes à la fois athlètes et mères de familles sont plus nombreuses, et Allyson Felix, qui a donné naissance à sa fille Camryn en novembre 2018, veut qu’elles n’aient plus à choisir entre leur carrière et leur famille. 

En partenariat avec son sponsor, la marque de sport Athleta, et l’association Women’s Sports Foundation (fondée par la légende du tennis Billie Jean King en 1974), cette nouvelle subvention de 200 000 $, destinée à payer les frais de garde d’enfants de sportives professionnelles qui naviguent entre leur famille et la participation à des compétitions sportives. Le but : leur faciliter la vie. 

« Les athlètes ne devraient pas avoir à choisir entre la compétition et la maternité », a déclaré Allyson Felix. Si une partie de son contrat comprend des dispositions permettant à sa fille de se joindre à elle à chaque compétition, l’Américaine sait qu’elle est privilégiée. « Tout le monde n’a pas accès à ce type d’aide de la part d’un partenaire ou d’un sponsor. En tant que mère et athlète, je sais à quels obstacles les femmes sont confrontées et cette subvention est là pour les aider. » 

10,000 USD par famille

La subvention, dont le total s’élève à 200 000 dollars, a été lancée en partenariat avec le sponsor d’Allyson Felix, la marque de sport Athleta, et l’association Women’s Sports Foundation. Cette aide financière permet notamment de couvrir les frais de garde d’enfants des sportives professionnelles.  

« Les frais de garde d’enfants sont l’un des principaux obstacles auxquels font face les mamans-athlètes qui souhaitent préserver leur carrière sportive tout en élevant une famille, mentionne la Women’s Sport Foundation sur son site. Nous sommes convaincus que les athlètes ne devraient pas avoir à choisir entre la compétition et la maternité » et l’organisme de citer Allyson Felix : « En tant que maman et athlète, je connais les obstacles auxquels les femmes sont confrontées. Je voulais travailler avec Athleta et la Women’s Sports Foundation pour soutenir les athlètes féminines en tant que personnes à part entière, à la fois sur et en dehors du terrain. » 

Lire aussi: Allyson Felix Lance Sa nouvelle Marque de Chaussure après Avoir Rejeté Nike

Quelles sont les critères de qualification?

Seules les sportives américaines ou ayant le statut de résidentes aux États-Unis, étant enceintes ou ayant au moins un enfant de moins de 18 ans, peuvent bénéficier de cette aide financière.

Neuf athlètes américaines ont déjà été sélectionnées pour recevoir cette bourse, dont six qualifiées pour Tokyo. Parmi elles, la coureuse de fond Aliphine Tuliamuk, qui avait publiquement évoqué la question de la maternité en tant que sportive. Jeune mère, l’athlète avait lancé une pétition en mai pour avoir le droit d’amener son bébé qu’elle allaite encore aux Jeux. 

Aborder plus sereinement les compétitions

Pour Lora Webster, qui a déjà participé à quatre jeux Paralympiques avec l’équipe américaine de volley assis et bénéficiaire de la bourse, cette subvention était plus que bienvenue. « L’équilibre entre l’entraînement et le fait d’être mère n’est pas toujours évident. Il est arrivé plusieurs fois que mes entraînements tombent à l’eau parce que je ne pouvais pas me permettre de payer une baby-sitter en plus des coûts. » 

Cette mère au foyer de bientôt 35 ans, qui élève trois enfants a expliqué à Glamour qu’une partie de son esprit était constamment préoccupée quand elle s’absentait. « L’un de mes plus grands facteurs de stress est de m’assurer que mes enfants bénéficient de services de garde réguliers. »

Le 8 juillet, Athleta et WSF ont lancé une nouvelle campagne de candidatures, pour porter à vingt le nombre de bénéficiaires de cette bourse. Seules les sportives américaines ou ayant le statut de résidentes aux Etats-Unis, étant enceinte ou ayant minimum un enfant de moins de 18 ans, peuvent en bénéficier. 

Allyson Felix, star engagée

Allyson Felix a déjà parlé de son engagement envers la maternité dans le sport. En 2019, l’athlète a refusé de signer un nouveau contrat avec Nike, son sponsor, car l’équipementier avait baissé ses revenus pendant sa grossesse. Présente à Tokyo, celle qui brille par son engagement aura l’occasion de briller aussi sur la piste, en tentant de décrocher un septième titre de championne olympique.  

Ces deux dernières années, Allyon Felix a multiplié les prises de paroles autour de la question de la maternité chez les athlètes. Prises de paroles, mais aussi prises de position.

Plusieurs autres sportives professionnelles avaient pointé du doigt des changements similaires dans leur contrat avec le géant américain. La polémique avait enflé, à tel point que la marque à la virgule avait renoncé aux objectifs de performance sur un an pour toutes ses athlètes enceintes.

Lire aussi: Allyson Felix Lance Sa nouvelle Marque de Chaussure après Avoir Rejeté Nike

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.