fbpx
Accueil BusinessEntrepreneurs Lt. Christine Angel Hughes, Fondateur de Sisters of the Skies

Lt. Christine Angel Hughes, Fondateur de Sisters of the Skies

par Jamy Louis-Jeune
Angel Hughes, Founder, Sisters of the Skies - FindAfro

La Lieutenante Christine Angel Hughes, née d’immigrants haïtiens dans le New Jersey, a eu l’idée et la détermination de devenir pilote à un très jeune âge. Hughes a toujours cru que « le mentorat est d’une importance capitale dans tous les domaines » et s’est rendu compte que, tout en voulant devenir pilote de ligne, elle n’a jamais eu personne à qui ressembler et a voulu remédier à cela. Elle créa alors SOS (Sisters of the Skies Inc.) en 2015.

Sisters of the Skies Inc., est un organisme national d’aviation composé de « femmes de couleur cultivant et faisant la promotion des femmes minoritaires dans l’industrie de l’aviation par le biais de bourses d’études, de mentorat et surtout de soutien émotionnel et psychologique». L’organisation s’efforce d’appuyer et d’inspirer un plus grand nombre de femmes pilotes noires à entrer sur le marché du travail.

Angel Hughes est tombé amoureuse de l’espace la première fois qu’elle en a entendu parler dans sa classe de sixième année.

« Je suis entré dans l’aviation pour la première fois quand j’étais en sixième année, tout juste assis dans un cours de sciences. Je me souviens que j’avais 11 ans et que le professeur a introduit l’astronomie dans ma classe et je suis immédiatement tombée amoureuse de tout ce qui avait à voir avec l’espace », a-t-elle déclaré dans un interview.

« Au départ, je voulais être astronaute; plus précisément pilote navette spatiale », a-t-elle ajouté.

Elle a poursuivi ce rêve et, lorsqu’elle a obtenu son diplôme d’études secondaires, elle s’est tout de suite inscrite au programme d’aviation de l’Université de Jacksonville. Cependant, après avoir achevé sa licence de pilote professionnel à l’Université de Jacksonville, les emplois de pilote de ligne étaient très rares. Cela l’a forcé à rejoindre la Garde côtière américaine et y a passé 11 ans à piloter des C-144.

Maintenant, elle est de retour dans le monde civil et occupe un poste très convoité en tant que premier officier 757/767 pour UPS.

La plupart des pilotes connaissent l’expression « aviate, navigate, communicate ». SOS a adopté une nouvelle interprétation de cette phrase familière pour l’adapter aux nombreux défis que font face les femmes noires lors de l’entrée dans une industrie fortement dominée par les hommes blancs.

L’organisation a créé une voie pour les femmes minoritaires inspirées à se joindre à l’industrie de l’aviation en leur offrant des bourses d’études et un programme de mentorat, et en les accompagnant dans leur désir de devenir pilote professionnel de carrière.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous voulons nous assurer que vous validez ce fait, Sinon, vous pouvez vous désabonner à tout moment. Accepter En Savoir Plus