fbpx
Accueil LifestyleSports La légende de l’Indiana Fever, Tamika Catchings, intronisée au Hall Of Fame

La légende de l’Indiana Fever, Tamika Catchings, intronisée au Hall Of Fame

par Dimitri S. François
La légende de l'Indiana Fever, Tamika Catchings, intronisée au Hall Of Fame

Tamika Catchings fait désormais partie du Basketball Hall Of Fame. Elle faisait partie d’une classe de neuf membres, dont le regretté Kobe Bryant, qui a été intronisé samedi au Naismith Memorial Basketball Hall of Fame.

Le groupe a obtenu leur consécration tant attendue samedi soir, plus d’un an après avoir été annoncé comme le Hall’s Class of 2020.

Les huit autres finalistes sélectionnés pour rejoindre le Hall of Fame sont :

  • Kobe Bryant, joueur des Lakers de Los Angeles
  • Tim Duncan, joueur des Spurs de San Antonio
  • Kevin Garnett, joueur des Minnesota Timberwolves, des Boston Celtics et des Brooklyn Nets
  • L’entraîneur féminin du Baylor, Kim Mulkey
  • L’entraîneur de l’Université Bentley, Barbara Stevens
  • Eddie Sutton, entraîneur de Creighton, de l’Arkansas, du Kentucky et de l’Oklahoma State
  • Rudy Tomjanovich, joueur et entraîneur des San Diego/Houston Rockets
  • Patrick Baumann, directeur de l’Association internationale de basket-ball

Ses Exploits

Le Naismith Memorial Basketball Hall of Fame a un compte à rebours de 10 minutes sur le prompteur que les orateurs utilisent pour leur discours. L’ancienne star de l’Indiana Fever, Tamika Catchings, a facilement dépassé ce laps de temps, passant plusieurs minutes dans un discours émotionnel qui a donné une vue sur les nombreux défis qu’elle a dû surmonter.

« Le basket-ball m’a choisi, un garçon manqué maladroit, dégingandé et introverti, né avec une déficience auditive, un trouble de la parole et une volonté de surmonter les obstacles, de rêver grand et de changer le monde. » A déclaré Catchings, alors qu’elle rejoignait Kobe Bryant, Tim Duncan et Kevin Garnett dans la Hall’s Class of 2020.

tamika
Tamika Catchings lors de son discours au Naismith Memorial Basketball Hall Of Fame

Catchings a été le MVP de la WNBA en 2011, a conduit la Fever à son seul titre de champion en 2012 et a été cinq fois joueuse défensive de l’année WNBA. Elle a pris sa retraite après la saison 2016 et est actuellement directrice générale et vice-présidente des opérations de basket-ball de l’équipe.

Ses réalisations, aussi impressionnantes soient-elles (quatre médailles d’or olympiques, un championnat national avec le Tennessee et un titre WNBA pour la Fever) vont bien au-delà du terrain de basket.

Un défi de taille qu’elle a dû apprendre à dompter et ses différents services communautaires

Catchings a surmonté une déficience auditive dans son enfance pour produire l’un des CV les plus impressionnants de l’histoire du basket-ball.

« Nous avons tous des rêves et des objectifs. » A-t-elle déclaré lors de son discours d’intronisation. « Et que vous soyez jeune ou vieux, né avec un handicap ou qu’on vous ait dit que vous n’arriverez à rien dans la vie, ce soir, je partage les mêmes mots que mes parents ont partagés avec moi. Si quelqu’un peut le faire, vous le pouvez. Visez les étoiles, travaillez dur afin de réaliser votre rêve. »

Indiana avait sélectionné Tamika Catchings comme membre de leur équipe. Elle avait l’impression qu’Indiana avait tenté sa chance. Elle n’a pas pu se faire valoir lors de la première année. Alors elle a décidé d’avoir un impact par d’autres moyens.

À l’époque, Indianapolis était l’une des principales villes du pays ou le taux de l’obésité infantile était en hausse. Voyant un besoin au sein de la communauté, les efforts philanthropiques de Catchings ont commencé.

Elle a commencé en 2001 avec un camp de basket-ball de cinq jours au Riverside Family Center. En plus du basket, Catchings voulait également enseigner aux enfants les compétences de la vie, la positivité, l’établissement d’objectifs et le travail d’équipe.

L’année suivante, en plus du camp de basket-ball, Catchings a lancé la clinique Catch on to Fitness pour enseigner aux enfants l’importance d’un mode de vie sain et actif. Ensuite, Catchings a lancé un programme de mentorat pour les filles axé sur la condition physique, le développement des jeunes et l’alphabétisation.

Après des années à fournir des services et des programmes à la communauté, en 2004, Catchings a lancé sa fondation à but non lucratif Catch the Stars.

En décembre, le camp de basket Catch the Stars à l’école secondaire Warren Central a célébré son 20e anniversaire. La clinique de conditionnement physique pour enfants en est à sa 19e année. En plus des camps, Catch the Stars organise une célébration de la rentrée scolaire à la bibliothèque centrale. En 2019, l’organisation a fourni 1 200 sacs à dos remplis de fournitures scolaires aux élèves de la maternelle à la 12e année.

« De quoi suis-je la plus fière en tant qu’athlète professionnel et faisant partie de la WNBA ? C’est comment vous pouvez avoir un impact sur votre public. » A déclaré Catchings à USA TODAY Sports. « C’est formidable d’être capable d’avoir toutes ces réalisations individuelles et aussi celles que l’on remporte en équipe. Mais dans cinq à dix ans, les gens ne se souviendront même plus de tout cela. Il s’agit des personnes que vous impactez en cours de route. »

Catchings se classe troisième dans l’histoire de la WNBA avec 7 380 points dans sa carrière, suivant Diana Taurasi (8,945) et Tina Thompson (7 488). Elle se classe troisième pour les rebonds (3 316), huitième pour les passes décisives (1 488) et ses 1 074 interceptions en carrière sont les plus importantes de l’histoire de la ligue (310 de plus que la deuxième place Ticha Penicheiro).

Elle a été 10 fois All-Star et sept fois dans la première équipe All-WNBA et a mené la Fever à un record WNBA de 12 apparitions consécutives en séries éliminatoires.

« Indiana, ils nous ont accueilli à bras ouverts. » A déclaré Catchings en avril 2020. « Ils ont été avec nous dans chaque chose que j’ai faite en commençant par la fondation et tous les programmes, et en faisant partie de la Fever. Il nous ont vraiment soutenu. »

« De la retraite et à toutes les personnes qui ont soutenu cela, au salon de thé, toutes les actions que j’ai pu faire, les services que j’ai pu offrir etc… Je me sens dans une grande famille. J’ai adoré ce sentiment. »

Source : ESPN

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous voulons nous assurer que vous validez ce fait, Sinon, vous pouvez vous désabonner à tout moment. Accepter En Savoir Plus