Accueil Actualités Jean-Pierre Adams : Ancien International Français meurt après 39 ans dans le coma

Jean-Pierre Adams : Ancien International Français meurt après 39 ans dans le coma

par Jerry Louis-Jeune
Jean-Pierre Adams Ancien International Français meurt après 39 ans dans le coma

L’ancien défenseur international français, Jean-Pierre Adams, s’est éteint ce lundi à l’âge de 73 ans au CHU de Nîmes, après 39 ans dans le coma.

Admis à l’hôpital pour une chirurgie bénigne au genou en mars 1982, il n’a jamais repris conscience suite à une erreur médicale: un problème de dosage dans l’anesthésie.

Né au Sénégal, le défenseur a fait plus de 140 apparitions pour Nice et a également joué pour le Paris St-Germain.

Dans un communiqué, le PSG a déclaré que « la joie de vivre, le charisme et l’expérience d’Adams inspiraient le respect ».

Nice a déclaré que le club rendrait hommage à Adams – qui a remporté 22 sélections pour la France entre 1972 et 1976 – avant leur prochain match à domicile contre Monaco le 19 septembre prochain.

Adams a également fait 84 apparitions pour Nîmes, qui a déclaré qu’ils envoyaient leurs « plus sincères condoléances à ses proches et à sa famille ».

L’opération de Jean-Pierre Adams et les bavures de l’équipe médicale

Le jour de l’opération d’Adams pour réparer un tendon endommagé qu’il a subi lors d’une séance d’entraînement, de nombreux membres du personnel de l’hôpital de Lyon étaient en grève.

Son opération a tout de même eu lieu, et l’anesthésiste s’occupait en même temps de huit patients, dont Adams. Adams a été supervisé par un stagiaire, qui a plus tard déclaré : « Je n’étais pas à la hauteur de la tâche qui m’avait été confiée. »

Entre l’anesthésiste et le stagiaire, de nombreuses erreurs ont été commises, provoquant un arrêt cardiaque et des lésions cérébrales chez Adams.

Ce n’est qu’au milieu des années 1990 que l’anesthésiste et le stagiaire ont été punis – une peine d’un mois avec sursis et une amende de 750 euros.

Adams est sorti de l’hôpital après 15 mois et depuis, sa femme Bernadette Adams, a pris soin de lui à domicile à Nîmes.

Pendant près de 40 ans, l’ancien défenseur international français (22 sélections entre 1972 et 1976), Jean-Pierre Adams, au CHU de Nîmes, jusqu à l’âge de 73 ans, a bénéficié du soutien sans faille de sa femme Bernadette. « Il faut un amour au-dessus de tout pour vivre ça », 39 ans à vivre à côté de quelqu’un dont on ne sait pas s’il va se réveiller ou pas, il faut avoir un amour pour cette personne phénoménale.Bravo Bernadette, réagit Marius Trésor.

Elle est surtout le phare, la bouée d’un mari alité et dépendant. « Je suis tout à la fois infirmière, garde-malade, docteur, kiné. » Au fil des années passées aux chevet de son mari, Bernadette a appris à lire en lui : « Il entend, ça c’est certain. Je ne dirais pas qu’il comprend, ou alors par instant, ça se voit à sa bouche qui remue. »  Bernadette Adams résume en quelques mots sa vie au service de son mari dépendant : « Le foot m’a tout apporté et il m’a tout repris. » Car elle épouse Jean-Pierre Adams en 1969, un an avant qu’il intègre le club du Nîmes Olympique.

Sa Biographie

Né à Dakar, Jean-Pierre Adams est élevé par une grand-mère sénégalaise. A l’age de 8 ans, le jeune garçon est confié à une école religieuse dans le Loiret. Des parents adoptifs de bonne volonté et le football lui permettront d’échapper à l’Assistance publique. Adams est un ancien élève de l’école Saint-Louis de Montargis

Il se marie en avril 1969 avec Bernadette Adams. Leur premier fils, Laurent, né en décembre 1969, est par la suite entraîneur des moins de 18 ans du Football Club Aregno-Calvi, en Corse. Il s’est reconverti après avoir passé une année au sein de la Division d’Honneur de Calvi en tant que joueur. Le couple a un deuxième enfant, Frédéric.

La « garde noire » de l’équipe de France

En 1972, Jean-Pierre Adams rejoint surtout l’équipe de France. C’est à cette époque qu’il forme avec Marius Trésor la charnière centrale des Bleus. Il est alors au faîte de sa gloire. Marius Trésor, aujourd’hui consultant pour la chaîne des Girondins de Bordeaux, s’en souvient parfaitement : « Stéphane Kovacz, sélectionneur de l’équipe de France, avait trouvé une bonne formule. En Pologne notre performance avait été à la hauteur et dans son discours d’après-match, il avait simplement dit : ce soir j’ai trouvé ma garde noire. »

Mais Jean-Pierre Adams était aussi capable de partir à l’assaut des buts adverses, comme lors du match qualificatif pour la Coupe du monde qui opposait la France à l’URSS, le 13 octobre 1972, lors de l’inauguration du Parc des Princes.

À Chalon-sur-Saône à partir d’août 1980, il trouve un emploi à l’établissement Moreau Sports. Le 17 mars 1982, alors qu’il doit être opéré d’une rupture du tendon au genou, l’anesthésiste se trompe dans les dosages et plonge l’international français dans le coma. Il meurt le 6 septembre 2021 après être resté 39 ans dans le coma.

Sources:

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.