fbpx
Accueil Actualités Pauline Duarte: Première Femme Noire Directrice de Label en France

Pauline Duarte: Première Femme Noire Directrice de Label en France

par Katiana Antoine
Pauline Duarte Première Femme Noire Directrice de Label en France

A 40 ans, Pauline Duarte a brisé un plafond de verre lorsqu’elle a été choisie pour diriger le Label français Epic Records l’année dernière, devenant ainsi la première femme à diriger un label de rap dans le pays. Elle figure dans la liste des 50 femmes les plus influentes du monde de la musique selon «Variety»

Lire Aussi: Teri Ijeoma, Créatrice D’un Cours De Trading Gagne Plus De 10 Millions De Dollars et
20 Entreprises Noires Méritant Notre Attention

Pauline Duarte, une combattante

Une combattante « qui a fait sauter un plafond de verre l’année dernière », a écrit Variety, en devenant la première femme à diriger un label de rap en France ». En fait, avant Epic, elle dirigeait déjà la branche rap de Def Jam France, une autre maison de disques, faisant d’elle non seulement la première femme noire à la tête d’un label de rap dans le pays mais la première femme. Toute la vie de Pauline Duarte, 40 ans, est une succession de coups dans les plafonds de verre.

Pauline Duarte, une combattante - Def Jam France
Photo: DefJam Recordings France

Pauline a grandi en banlieue parisienne, à Sarcelles (Val-d’Oise), dans un petit appartement avec ses parents, originaires du Cap-Vert, et ses quatre frères et sœurs. Une enfance modeste, où père et mère multiplient les heures supplémentaires pour payer les factures. C’est donc son grand frère qui s’occupe d’elle, un grand frère qui n’est autre que le rappeur Stommy Bugsy, figure du hip-hop français dont elle suivra l’ascension, des batailles de rap improvisées entre amis en friche à la gloire des années 1990, avec concerts et tournage de clips.

Découvrez d’autres Afro-Personnalités de Succès ici

 « J’ai foi en la méritocratie et je suis très fière qu’être à la fois l’enfant d’immigrants et issue d’un milieu diversifié puisse néanmoins mener à une position réussie dans l’industrie », dit-elle.

Ce qui intéresse Pauline dans le rap c’est de s’occuper des coulisses, de tout ce qui rend le succès possible: elle veut devenir manager. Elle entreprend donc un stage chez Columbia, qui lui propose rapidement un contrat pour s’occuper d’artistes. Le reste est un mur de disques d’or: de Kaaris à Beyoncé, en passant par Koba LaD et SCH.

Les rappeurs lui font confiance ; elle vient du même milieu qu’eux, connaît les quartiers populaires. Lorsqu’on lui demande si le rap est misogyne, elle sourit: «Le rap est misogyne comme la société française, dit-elle dans un documentaire, une société où les femmes sont moins payées que les hommes, peu occupent des postes de direction et sont obligées d’en faire deux fois plus. «Une façon de dire que c’est la société qu’il faut changer ».

 « En tant que femme dans l’industrie musicale, le premier défi auquel j’ai dû faire face est la confiance en moi » raconte-elle lors d’une interview à Konbini.

« Je voulais avoir des enfants. Je pensais que si j’ai un enfant pendant que je suis cheffe de projet, on ne me donnerait pas ma chance, alors qu’en fait j’ai été promue pendant ma grossesse ; comme quoi tout est possible ».

De son coté, Pauline Duarte participe à ce changement, en recrutant des femmes dans son label, à tous les postes, pour toutes les responsabilités.

Son message pour elles: « N’ayez pas peur de demander car les choses ne viennent pas à nous comme ça. »

Découvrez d’autres Afro-Personnalités de Succès ici
20 Entreprises Noires Méritant Notre Attention

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous voulons nous assurer que vous validez ce fait, Sinon, vous pouvez vous désabonner à tout moment. Accepter En Savoir Plus