fbpx
Accueil Actualités Althea Gibson, Première Noire à Remporter un Titre du Grand Chelem

Althea Gibson, Première Noire à Remporter un Titre du Grand Chelem

par Jamy Louis-Jeune
Althea Gibson

Althea Gibson est une joueuse de tennis américaine des années 1950, et aussi une golfeuse professionnelle, née le 25 août 1927 à Silver (Comté de Clarendon, Caroline du Sud) et morte le 28 septembre 2003 à East Orange (New Jersey).

Famille et Enfance

À un jeune âge, Althea Gibson a déménagé avec sa famille à Harlem, un quartier de l’arrondissement de New York. La vie de Gibson à cette époque avait ses difficultés. Sa famille a eu du mal à joindre les deux bouts, vivant de l’aide publique pendant un certain temps, et Gibson a eu du mal dans la salle de classe, sautant souvent complètement l’école. Cependant, Gibson aimait faire du sport – en particulier le tennis de table – et elle s’est rapidement fait un nom en tant que championne de tennis de table locale. Ses compétences ont finalement été remarquées par le musicien Buddy Walker, qui l’a invitée à jouer au tennis sur les courts locaux.

Après avoir remporté plusieurs tournois organisés par le département des loisirs local, Gibson a été présentée aux courts de tennis de Harlem River en 1941. Incroyablement, juste un an après avoir ramassé une raquette pour la première fois, elle a remporté un tournoi local parrainé par l’American Tennis Association, une organisation afro-américaine créée pour promouvoir et sponsoriser des tournois pour les joueurs noirs. Elle a remporté deux autres titres ATA en 1944 et 1945. Puis, après avoir perdu un titre en 1946, Gibson a remporté 10 championnats consécutifs de 1947 à 1956. Au milieu de cette séquence de victoires, elle est entrée dans l’histoire en tant que première joueuse de tennis afro-américaine à concourir aux deux, la U.S. National Championships (1950) and Wimbledon (1951).

Althea Gibson

Education et carrière

Le succès de Althea Gibson lors de ces tournois ATA lui a ouvert la voie pour fréquenter la Florida A&M University grâce à une bourse d’études sportive. Elle a obtenu son diplôme de l’école en 1953, mais ce fut une lutte pour elle pour s’en sortir. À un moment donné, elle a même pensé à quitter complètement le sport pour rejoindre l’armée Americaine. Une grande partie de sa frustration était liée au fait qu’une grande partie du monde du tennis lui était fermée. Avec le contexte ségrégationniste de l’époque, de nombreux tournois étant réservés aux blancs.

Elle est soutenue par Alice Marble, une championne de tennis en retraite, ainsi que par des lobbys et devient la première joueuse noire invitée à participer à l’US National (futur US Open) en 1950. Bien qu’elle soit éliminée au second tour, l’étonnement alla de pair avec une médiatisation sans précédent. Gibson fut comparée notamment au champion de baseball noir Jackie Robinson, très médiatisé en 1947 pour avoir osé également défier les normes quant aux profils habituels des joueurs.

Elle sera également l’une des premières femmes noires à jouer pour la première fois à Wimbledon en 1951.

Elle est diplômée en 1953 et devient professeur de sport à la Lincoln University dans le Missouri où elle rencontra son conjoint, alors officier de l’armée mais dont elle tua le nom longtemps.

En 1955, elle part faire une tournée internationale en Asie et en Europe où elle affronte les meilleures joueuses du monde.

1957 marque le début de son succès, en étant la première joueuse noire à remporter Wimbledon et à recevoir le trophée des mains de la reine Elizabeth II. La même année, elle remporte l’US National et reçoit le Bronze Medallion, la plus haute distinction de la ville de New York, remise en main propre par le maire de la dite ville.

Pendant 2 ans (1957 et 1958), Althea sera nommée Sportive de l’année par Associated Press ; elle sera aussi la première femme noire à faire la couverture du Time et de Sports Illustrated.

Althea Gibson 1

Cependant, il y avait peu de tournois et de prix pour les femmes à cette époque, elle a commencé le golf professionnel en 1964 et a été le premier membre afro-américain de la Ladies Professional Golf Association. De 1973 à 1992, Althea Gibson était active dans l’administration des sports, principalement pour l’État du New Jersey. Son autobiographie, I Always Wanted To Be Somebody, parut en 1958. En 1971, elle fut élue au International Tennis Hall of Fame.

Sources

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous voulons nous assurer que vous validez ce fait, Sinon, vous pouvez vous désabonner à tout moment. Accepter En Savoir Plus