fbpx
Accueil PersonnalitésHommes Daniel Kaluuya: Premier acteur britannique non blanc à remporter un Oscar

Daniel Kaluuya: Premier acteur britannique non blanc à remporter un Oscar

par FindAfro
Daniel Kaluuya: Premier acteur britannique non blanc à remporter un Oscar

L’histoire se souviendra de Daniel Kaluuya comme le premier acteur britannique non blanc à remporter un Oscar pour un rôle d’acteur.

Deux acteurs de couleur ont finalement été récompensés après des années de controverse sur la composition d’une Académie jugée trop blanche et trop masculine: le Britannique Daniel Kaluuya, 32 ans, pour « Judas and the Black Messiah », et la septuagénaire sud-coréenne Youn Yuh-jung pour « Minari ».

Lire Aussi:

Daniel Kaluuya est entré dans l’histoire après avoir remporté l’Oscar du meilleur second rôle aux Oscars 2021.

L’afro-descendant (noir), Daniel Kaluuya, né à Londres (Angleterre) le 24 février 1989, de parents originaires d’Ouganda, Damalie Namusoke et Stephen Kaluuya, est le premier Britannique non blanc à remporter un Oscar d’acteur au cours des 93 ans d’histoire de la série.

Il a décroché le gong pour avoir joué le président de Black Panther, Fred Hampton, dans Judas And The Black Messiah.

Il n’est que le sixième acteur non blanc à remporter le prix mais le premier acteur britannique non blanc à le faire. Denzel Washington, de son coté a été le premier acteur noir à le remporter, pour le film Glory en 1990.

Kaluuya, 32 ans, qui a d’abord été remarqué comme Posh Kenneth dans la série télévisée britannique Skins, s’est récemment fait un nom à Hollywood. Son premier rôle au cinéma était dans le long métrage dramatique de BBC Films en 2006 Shoot The Messenger, après quoi il a rejoint le casting de Skins pour les deux premières séries et a écrit deux des épisodes.

Il a fait ses débuts sur scène au Royal Court Theatre dans Sucker Punch en 2010, ce qui lui a valu des prix de nouveau venu, et en 2011, il a décroché un rôle dans Black Mirror, dans l’épisode de Fifteen Million Merits, avec de Jessica Brown Findlay de Downton Abbey.

Daniel est également apparu dans Welcome To The Punch, Kick-Ass 2 et Sicario, mais c’est son rôle dans la satire d’horreur de Jordan Peele en 2017 Get Out qui l’a lancé dans le grand succès, lui décernant sa première nomination aux Oscars.

Depuis lors, il est devenu une star internationale, avec des rôles dans le film Marvel Black Panther, le thriller de braquage de Steve McQueen Widows et le drame Queen & Slim.

Mais c’est son rôle de président du parti Illinois Black Panther qui lui a valu son premier Oscar.

D’autres grands succès des Oscars 2021

Chloé Zhao, première cinéaste non blanche à remporter le prix du meilleur réalisateur

De son coté, film américain « Nomadland » s’est imposé comme le grand vainqueur des Oscars 2021, raflant trois prix majeurs dont la récompense suprême du meilleur long-métrage. Kathryn Bigelow est la seule femme Avant Chloé Zhao, ayant reçu le prix convoité du meilleur réalisateur, pour « Démineurs » en 2010.

La réalisatrice chinoise de « Nomadlans » Chloé Zhao devenant du même coup, la première cinéaste non blanche à remporter le prix du meilleur réalisateur, un succès largement passé sous silence lundi dans son pays d’origine.

Frances McDormand, une des rares comédiennes professionnelles rafle quant à elle l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans lequel elle incarne le drame social des Américains âgés vivant sur les routes après avoir tout perdu lors de la crise financière.

Avec son rôle de veuve désargentée et désabusée vivotant dans un vieux camping-car, Frances McDormand devient la deuxième à obtenir trois Oscars de la meilleure actrice, derrière la championne toute catégorie, Katharine Hepburn, qui en détient quatre.

Avant Chloé Zhao, seule une autre femme avait reçu le prix convoité du meilleur réalisateur, Kathryn Bigelow en 2010 pour « Démineurs ».

Le Classement des Oscars 2021

Meilleurs films

  • “Nomadland” – VAINQUEUR
  • “The Father”
  • “Judas and the Black Messiah” 
  • “Mank”
  • “Minari” 
  • “Promising Young Woman” 
  • “Sound of Metal”
  • “The Trial of the Chicago 7”

Meilleurs acteurs

  • Anthony Hopkins (“The Father”) – VAINQUEUR
  • Riz Ahmed (“Sound of Metal”)
  • Chadwick Boseman (“Ma Rainey’s Black Bottom”)
  • Gary Oldman (“Mank”)
  • Steven Yeun (“Minari”)

Meilleure actrice

  • Frances McDormand (“Nomadland”) – VAINQUEUR
  • Viola Davis (“Ma Rainey’s Black Bottom”)
  • Andra Day (“The United States v. Billie Holiday”)
  • Vanessa Kirby (“Pieces of a Woman”)
  • Carey Mulligan (“Promising Young Woman”)

Meilleur acteur dans un second rôle

  • Daniel Kaluuya (“Judas and the Black Messiah”) – VAINQUEUR
  • Sacha Baron Cohen (“The Trial of the Chicago 7”)
  • Leslie Odom Jr. (“One Night in Miami”)
  • Paul Raci (“Sound of Metal”)
  • Lakeith Stanfield (“Judas and the Black Messiah”)

Meilleure actrice dans un second rôle

  • Yuh-Jung Youn (“Minari”) – VAINQUEUR
  • Maria Bakalova (’Borat Subsequent Moviefilm”)
  • Glenn Close (“Hillbilly Elegy”)
  • Olivia Colman (“The Father”)
  • Amanda Seyfried (“Mank”)

Meilleur réalisateur

  • Chloé Zhao (“Nomadland”) – VAINQUEUR
  • Thomas Vinterberg (“Another Round”)
  • David Fincher (“Mank”)
  • Lee Isaac Chung (“Minari”)
  • Emerald Fennell (“Promising Young Woman”)

Meilleur film international

  • “Drunk” (Danemark, Pays-Bas, Suède) – VAINQUEUR
  • “Shao Nian De Ni” (Hong Kong)
  • “L’Affaire collective” (Roumanie)
  • “L’homme qui a vendu sa peau” (Tunisie)
  • “La voix d’Aida” (Bosnie)

Meilleur film documentaire

  • “My Octopus Teacher,” Pippa Ehrlich, James Reed et Craig Foster – VAINQUEUR
  • “Crip Camp,” Nicole Newnham, Jim LeBrecht and Sara Bolder
  • “The Mole Agent,” Maite Alberdi et Marcela Santibáñez
  • “Time,” Garrett Bradley, Lauren Domino et Kellen Quinn
  • “Collective,” Alexander Nanau et Bianca Oana

Meilleur court métrage documentaire

  • “Colette,” Anthony Giacchino et Alice Doyard – VAINQUEUR
  • “A Concerto Is a Conversation,” Ben Proudfoot et Kris Bowers
  • “Do Not Split,” Anders Hammer et Charlotte Cook
  • “Hunger Ward,” Skye Fitzgerald et Michael Scheuerman
  • “A Love Song for Latasha,” Sophia Nahli Allison et Janice Duncan

Meilleur film d’animation

  • “Soul” (Pixar) – VAINQUEUR
  • “Onward” (Pixar)
  • “Over the Moon” (Netflix)
  • “A Shaun the Sheep Movie: Farmageddon” (Netflix)
  • “Wolfwalkers” (Apple TV Plus/GKIDS)

Meilleur court métrage d’animation

  • “If Anything Happens I Love You” (Netflix) – VAINQUEUR
  • “Burrow” (Disney Plus/Pixar)
  • “Genius Loci” (Kazak Productions)
  • “Opera” (Beasts and Natives Alike)
  • “Yes-People” (CAOZ hf. Hólamói)

Meilleur court métrage de fiction

  • “Two Distant Strangers” – VAINQUEUR
  • “Feeling Through”
  • “The Letter Room”
  • “The Present”
  • “White Eye”

Meilleur scénario adapté

  • “The Father,” Christopher Hampton et Florian Zeller – VAINQUEUR
  • “Borat Subsequent Moviefilm”
  • “Nomadland”
  • “One Night in Miami”
  • “The White Tiger”

Meilleur scénario original

  • “Promising Young Woman,” Emerald Fennell – VAINQUEUR
  • “Judas and the Black Messiah”
  • “Minari”
  • “Sound of Metal”
  • “The Trial of the Chicago 7”

Meilleure chanson originale

  • “Fight for You,” (“Judas and the Black Messiah”) – VAINQUEUR
  • “Hear My Voice,” (“The Trial of the Chicago 7”)
  • “Húsavík,” (“Eurovision Song Contest”)
  • “Io Si (Seen),” (“The Life Ahead”)
  • “Speak Now,” (“One Night in Miami”)

Meilleure musique de film

  • “Soul,” Trent Reznor, Atticus Ross, Jon Batiste – VAINQUEUR
  • “Da 5 Bloods,” Terence Blanchard
  • “Mank,” Trent Reznor, Atticus Ross
  • “Minari,” Emile Mosseri
  • “News of the World,” James Newton Howard

Meilleur montage

  • “Sound of Metal,” Mikkel E.G. Nielsen – VAINQUEUR
  • “Nomadland,” Chloé Zhao
  • “Promising Young Woman,” Frédéric Thoraval
  • “The Trial of the Chicago 7,” Alan Baumgarten
  • “The Father,” Yorgos Lamprinos

Meilleure photographie

  • “Mank,” Erik Messerschmidt – VAINQUEUR
  • “Judas and the Black Messiah,” Sean Bobbitt
  • “News of the World,” Dariusz Wolski
  • “Nomadland,” Joshua James Richards
  • “The Trial of the Chicago 7,” Phedon Papamichael

Meilleurs décors

  • “Mank” – VAINQUEUR
  • “The Father”
  • “Ma Rainey’s Black Bottom”
  • “News of the World”
  • “Tenet”

Meilleurs effets visuels

  • “Tenet,” Andrew Jackson, David Lee, Andrew Lockley et Scott Fisher – VAINQUEUR
  • “Love and Monsters,” Matt Sloan, Genevieve Camilleri, Matt Everitt and Brian Cox
  • “The Midnight Sky,” Matthew Kasmir, Christopher Lawrence, Max Solomon and David Watkins
  • “Mulan,” Sean Faden, Anders Langlands, Seth Maury and Steve Ingram
  • “The One and Only Ivan,” Nick Davis, Greg Fisher, Ben Jones and Santiago Colomo Martinez

Meilleur mixage son

  • “Sound of Metal,” Nicolas Becker, Jaime Baksht, Michelle Couttolenc, Carlos Cortés et Phillip Bladh – VAINQUEUR
  • “Greyhound,” Warren Shaw, Michael Minkler, Beau Borders et David Wyman
  • “Mank,” Ren Klyce, Jeremy Molod, David Parker, Nathan Nance et Drew Kunin
  • “News of the World,” Oliver Tarney, Mike Prestwood Smith, William Miller et John Pritchett
  • “Soul,” Ren Klyce, Coya Elliott et David Parker

Meilleure création de costumes

  • “Ma Rainey’s Black Bottom,” Ann Roth – VAINQUEUR
  • “Emma,” Alexandra Byrne
  • “Mank,” Trish Summerville
  • “Mulan,” Bina Daigeler
  • “Pinocchio,” Massimo Cantini Parrini

Meilleurs maquillages et coiffures

  • “Ma Rainey’s Black Bottom,” Sergio Lopez-Rivera, Mia Neal, Jamika Wilson – VAINQUEUR
  • “Emma,” Marese Langan, Laura Allen, Claudia Stolze
  • “Hillbilly Elegy,” Eryn Krueger Mekash, Patricia Dehaney, Matthew Mungle
  • “Mank,” Kimberley Spiteri, Gigi Williams, Colleen LaBaff
  • “Pinocchio,” Mark Coulier, Dalia Colli, Francesco Pegoretti

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous voulons nous assurer que vous validez ce fait, Sinon, vous pouvez vous désabonner à tout moment. Accepter En Savoir Plus