fbpx
Accueil LifestyleSports Francis Ngannou, de SDF a champion du monde Poids Lourd de l’UFC (MMA)

Francis Ngannou, de SDF a champion du monde Poids Lourd de l’UFC (MMA)

par Jamy Louis-Jeune
Francis Ngannou, de SDF a champion du monde de l'UFC (MMA)

Francis Ngannou est champion du monde d’arts martiaux mixtes (MMA) et c’est un exploit inimaginable, tant le parcours de ce Camerounais a été semé d’embûches. 

Dans la nuit du 27 au 28 mars 2021, le Camerounais Francis Ngannou est devenu du monde des poids lourd de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus prestigieuse ligue d’arts martiaux mixtes (MMA) au monde en battant l’Américain Stipe Miocic par KO lors du deuxième round. Son combat a été désigné Performance de la soirée pour la sixième fois depuis son arrivée à l’Ultimate Fighting Championship (UFC).

LIRE AUSSI: 5 FEMMES NOIRES A LA TETE DE L’INDUSTRIE AERONAUTIQUE MODERNE
Ariel Investments, premier géant américain de fonds commun de placement appartenant à des Noirs

Battu par l’Américain Stipe Miocic lors de sa première tentative en 2018, Francis Ngannou a pris une revanche éclatante samedi 27 mars à Las Vegas. Le « Predator » camerounais, surpuissant, a battu le champion poids lourd au début du deuxième round. Francis dont la vie a été une longue série d’épreuves, est enfin au sommet de la catégorie.

Miocic submergé par le nouveau Ngannou

En janvier 2018, le « Predator » avait échoué lors de sa première tentative face à l’Américain. Un coup d’arrêt dans sa carrière fulgurante à l’UFC contre un adversaire qui avait réussi à déjouer son style offensif. Ce revers, Francis Ngannou assure l’avoir bien analysé avant de défier à nouveau Stipe Miocic trois ans plus tard. Et ça s’est vu.

Expéditif lors de ses quatre dernières sorties, toutes bouclées en un seul round (2 minutes et 32 secondes passées dans l’octogone !), le Camerounais de 34 ans s’est montré patient pour ne pas laisser l’opportunité à Miocic de l’emmener au sol ou de l’ébranler. Et la puissance de Ngannou a parlé dès que l’occasion s’est présentée.

Après un premier coup puissant au visage, le challenger a étouffé la tentative du champion de l’emmener au sol. Ngannou l’a esquivé, et Miocic a encaissé plusieurs coups au passage. Après un dernier coup de pied reçu au visage, l’Américain a pu regagner son coin, déjà éprouvé par ces cinq premières minutes.

La sentence est finalement tombé au début du deuxième round. Le « striking » (combat mené en priorité avec des coups de poings et de pieds) du « Predator » a englouti Stipe Miocic, incapable de répondre. Envoyé au sol une première fois, l’Américain d’origine croate a réussi à résister. Mais une dernière salve a eu raison du champion de 38 ans. Tombé à la renverse, il a été sauvé par l’arbitre, qui a interrompu en toute logique le combat alors que Francis Ngannou dominait largement. – RFI

Francis a englouti Stipe Miocic, incapable de répondre

LIRE AUSSI: 5 FEMMES NOIRES A LA TETE DE L’INDUSTRIE AERONAUTIQUE MODERNE
Ariel Investments, premier géant américain de fonds commun de placement appartenant à des Noirs

Francis Ngannou, nouveau champion du monde Poids Lourd à l’Ultimate Fighting Championship (UFC)

Arrivé en France de manière illégale en 2013, Francis Ngannou a affronté dans la nuit du 27 au 28 mars 2021, les plus grands combattants de MMA, une discipline mêlant les techniques du judo, karaté, jiu-jitsu et boxe thaï. InfoMigrants a retracé dans un article le parcours de ce champion au destin hors du commun qui, il n’y a encore pas si longtemps, dormait dans un parking parisien. Pour la première fois, il a accepté de raconter les détails de son exil et de son succès.

L’Afrique a son Premier Champion du Monde Poids Lourd

Portant sa ceinture de champion à la taille, c’est en arborant un large sourire que le Camerounais a levé les poings, et répété ces mots qu’il rêvait d’entendre : « … and new undisputed UFC Heavyweight champion of the world. » ( « … et nouveau et incontesté champion du monde poids lourd de l’UFC »). « Je n’ai pas de mots pour exprimer ma joie. C’est si fou », a-t-il commenté dans son interview post-combat. Francis Ngannou n’a pas manqué de saluer le continent africain, qui compte maintenant trois champions UFC avec lui-même et les Nigérians Kamaru Usman (poids mi-moyens), présent pour le féliciter, et Israel Adesanya (poids moyens).

LIRE AUSSI: 5 FEMMES NOIRES A LA TETE DE L’INDUSTRIE AERONAUTIQUE MODERNE
Ariel Investments, premier géant américain de fonds commun de placement appartenant à des Noirs

Bibliographie de Francis Ngannou

Une enfance difficile

Son enfance ? Un père accusé d’être brutal, des parents qui se déchirent et divorcent, des passages d’un foyer à l’autre. Durant adolescence, il commence à travailler dans une sablière pour payer sa scolarité… Sa vie est alors très loin de ressembler à la success story que tout le monde connaît.

Ngannou est né et a grandi dans le village de Batié, au Cameroun. Il vivait dans la pauvreté et avait peu d’éducation formelle en grandissant. Les parents de Ngannou ont divorcé quand il avait six ans et il a été vivre avec sa tante. À 10 ans, Ngannou a commencé à travailler dans une carrière de sable à Batié faute de fonds. En tant que jeune, il a été approché par plusieurs gangs de son village pour les rejoindre. Cependant, Ngannou a refusé et a plutôt décidé d’utiliser la réputation négative de son père en tant que combattant de rue comme motivation pour faire quelque chose de positif et poursuivre la boxe.

LIRE AUSSI: BlocPower, Entreprise d’afro-entrepreneurs spécialisée en technologie climatique
Ariel Investments, premier géant américain de fonds commun de placement appartenant à des Noirs

Francis Ngannou, de SDF a champion du monde de l'UFC (MMA)

À l’âge de 22 ans, Ngannou a commencé à s’entraîner à la boxe, malgré la réticence initiale de sa famille. Après une formation d’un an, Ngannou a arrêté de s’entraîner en raison d’une maladie. Il a fait divers petits boulots pour joindre les deux bouts, jusqu’à ce qu’à l’âge de 26 ans, il décide de se rendre à Paris, en France, pour poursuivre la boxe professionnelle.

Cependant, en arrivant en Europe, il a été emprisonné pendant deux mois en Espagne pour avoir franchi illégalement la frontière. Après que Ngannou soit arrivé à Paris, il n’avait ni argent, ni amis, ni logement. Après avoir vécu sans abri dans les rues de Paris, il a commencé à s’entraîner gratuitement en août 2013 auprès de Didier Carmont. En tant que fan de Mike Tyson, Ngannou était à l’origine intéressé à apprendre à boxer jusqu’à ce que son entraîneur l’initie au sport du MMA.

Sans-abri (SDF) à Paris avant d’être champion, le Parcours de Francis Ngannou à l’Ultimate Fighting Championship

Francis Ngannou a dû batailler pendant de longues années avant de devenir le champion qu’il est aujourd’hui. Ce colosse d’1,93 m et 113 kg a quitté le Cameroun pour arriver à Paris en 2013.

Vivant dans la rue pendant plusieurs mois, une rencontre va changer son destin. Celle, en 2011, avec Khater Yenbou, directeur-fondateur de l’association La Chorba. Il le fait entrer dans une première salle de MMA en 2013. Sept ans plus tard, Francis Ngannou compte désormais 16 victoires contre trois défaites dans l’Ultimate Fighting Championship.

« C’est l’histoire d’un jeune qui n’a pas eu beaucoup de chance dans la vie, mais qui ne s’est pas résigné, qui s’est permis de rêver. Je combats contre un sort qui m’était destiné, une situation à laquelle j’étais condamné », racontait-il à l’AFP, en 2018 avant son premier duel avec l’Américain Stipe Miocic.

En 2015, en moins de deux ans et au bout de 6 combats (5 victoires et 1 défaite), il est repéré par l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Dans cette ligue valorisée plusieurs milliards de dollars, Francis Ngannou étale pourtant ses adversaires à la suite, avec une puissance sidérante.

Fin juin 2017, c’est face à un autre ancien champion des poids lourds de l’UFC, le Brésilien Júnior dos Santos, que Francis Ngannou devait continuer son parcours dans un match prévu pour l’UFC 215 en septembre. Mais le 18 août 2017, le Brésilien est retiré du programme après la découverte d’une possible infractions aux règles de l’Agence américaine antidopage (USADA). L’UFC ne trouve alors aucun adversaire pour remplacer le Júnior dos Santos et la participation de Francis Ngannou à l’événement est donc annulée.

Début décembre 2017, Francis Ngannou affronte le Néerlandais Alistair Overeem lors de l’’UFC 218′ et l’envoie au tapis dès le premier round d’un puissant uppercut. Il est donc le principal prétendant pour la ceinture poids lourd de l’UFC qui est détenue par l’Américain Stipe Miocic. Le combat a lieu le 20 janvier 2018 lors de l’UFC 220 à Boston, dans le Massachusetts, où Francis Ngannou perd par décision unanime.

Francis Ngannou
En ligne le dimanche, 28 mars 2021. Posté dans les catégories Actualités, UFC – Actualité

LIRE AUSSI: BlocPower, Entreprise d’afro-entrepreneurs spécialisée en technologie climatique
Ariel Investments, premier géant américain de fonds commun de placement appartenant à des Noirs

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous voulons nous assurer que vous validez ce fait, Sinon, vous pouvez vous désabonner à tout moment. Accepter En Savoir Plus